Je parle, bien entendu, de l'image de l'autre (ou de vous-même) avec laquelle vous vivez.